Qu’est-ce que la santé et la sécurité psychologiques?

La santé psychologique englobe notre capacité de penser, de ressentir et de nous comporter de manière à pouvoir être efficaces dans notre milieu de travail, notre vie personnelle et la société en général. Les problèmes de santé psychologique couvrent un large éventail, qui s’étend des difficultés psychologiques courantes, comme la fatigue, aux troubles psychologiques graves.

Share on.articles

La sécurité psychologique est différente – cette notion porte sur le risque de préjudice au bien-être psychologique. L’amélioration de la sécurité psychologique dans un milieu de travail nécessite la prise de précautions pour éviter les préjudices ou les dangers pour la santé psychologique des employés qui relèvent de l’influence et de la responsabilité de l’employeur.

Bien que la santé et la sécurité psychologiques méritent une protection égale, il est important de noter que, d'un point de vue stratégique, les mesures visant à assurer la sécurité – dans le sens de la prévention des dommages psychologiques – devraient être prises avant la promotion de la santé.

Un milieu de travail sain et sécuritaire sur le plan psychologique en est un qui favorise le bien-être psychologique des employés et qui cherche activement à éviter de nuire à leur santé psychologique par négligence, par insouciance ou de façon délibérée.

Pourquoi la santé et la sécurité psychologiques sont-elles importantes?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les employeurs devraient évaluer et aborder la santé et la sécurité psychologiques de leur milieu de travail : 

  • les mandats légaux et réglementaires actuels et émergents définissent les responsabilités des employeurs dans ce domaine;
  • il existe des incitations financières convaincantes pour que les employeurs réduisent leurs coûts et améliorent leurs résultats;
  • il existe des données probantes scientifiques et pratiques qui démontrent les répercussions des facteurs psychosociaux sur le bien-être des employés. 

La raison d’être des mesures visant à assurer la santé et la sécurité psychologiques varie selon le secteur d’activité, la région, l’organisation et les équipes ou divisions qui la composent. Pour beaucoup, la motivation provient du désir d’offrir un lieu de travail agréable et sécuritaire à tous les employés. Pour d’autres, la principale motivation est d’ordre financier, y compris la productivité, la croissance et le recrutement de talents ou les investissements. D’autres encore sont motivés par le besoin de respecter les obligations organisationnelles, juridiques ou réglementaires.  

Les risques psychosociaux sont la catégorie de risques dans le milieu de travail qui sont connus pour représenter des menaces pour la santé et la sécurité psychologiques des employés. Les risques psychosociaux sont désormais reconnus scientifiquement, et leur réduction est envisagée dans le contexte de la nouvelle obligation légale de fournir un milieu de travail sécuritaire sur le plan psychologique, tout comme l'obligation de fournir un milieu de travail sécuritaire sur le plan physique.

Les besoins et les droits fondamentaux de la personne 

Les facteurs psychosociaux appuient également certains besoins fondamentaux au travail. Seuls les besoins auxquels on peut raisonnablement répondre en milieu de travail sont inclus. On peut également comparer ces besoins fondamentaux aux droits qui sont protégés d’une manière ou d’une autre par différentes lois provinciales et fédérales. 

Ainsi, l’organisation peut être perçue comme un acteur clé, à tout le moins, de la protection et, peut-être aussi, de la promotion : 

  1. de la dignité et du respect de la personne – le besoin fondamental d’avoir un sentiment de valeur personnelle et d’estime de soi, et l’inclusion;
  2. de la sécurité, de l’intégrité et de l’autonomie de la personne – le besoin de se sentir en sécurité, tant physique que psychologique; 
  3. de la justice organisationnelle – le besoin de sentir qu’on fait partie d’une communauté où la loi est appliquée de façon régulière et où des processus équitables sont respectés. 

À un niveau ou à un autre, les facteurs psychosociaux décrits dans Protégeons la santé mentale au travail (Protégeons la santé mentale)1 ont tous trait à la protection et à la promotion de ces trois grands groupes de besoins et de droits.

Responsabilité de l’employeur

Une partie de la détresse psychologique observée au travail est introduite par les employés, tandis qu'une autre est créée ou du moins aggravée au cours de l'expérience de travail. Le concept de détresse psychologique doit être distingué du concept de maladie mentale. Par exemple, une personne peut être victime de harcèlement et souffrir par la suite de détresse psychologique, sans pour autant être diagnostiquée comme souffrant d’une maladie mentale. La détresse psychologique, telle que signalée par les employés, comprend la dépression et l'anxiété sous-cliniques ainsi que la démoralisation, le désengagement et l'aliénation graves.  

Les préjudices psychologiques devraient également être pris en compte lors de l'évaluation de la santé et de la sécurité psychologiques de votre organisation. L'aspect déterminant du préjudice psychologique est qu'une ou plusieurs personnes en sont responsables en tout ou en partie. Le préjudice psychologique est un dommage causé à une personne par suite de la conduite négligente, imprudente ou intentionnelle d'une autre personne.

Lorsqu'un tel comportement se produit au travail, l'employeur peut en être tenu responsable, soit directement, soit par association.  

Le sondage Protégeons la santé mentale au travail aide les employeurs à maintenir un milieu de travail sécuritaire sur le plan psychologique, ce qui peut les aider à répondre aux exigences légales en constante évolution.  

La ressource permettant de tenir compte des coûts fournit de plus amples renseignements sur le dossier d’analyse et des tendances sur le plan juridique pour la santé et la sécurité psychologiques.

Le dossier de santé 

Le sondage Protégeons la santé mentale au travail part du principe selon lequel les facteurs psychosociaux peuvent influencer la santé psychologique d’une façon positive ou négative. Chaque facteur peut agir soit comme un risque, soit comme une protection pour le bien-être des employés. 

Les facteurs de risque augmentent la probabilité qu'une personne subisse un stress accru, ce qui augmente la probabilité de développer ou d'aggraver un problème de santé mentale ou physique.

La santé physique et mentale est le résultat d'une interaction complexe entre une série de facteurs individuels et environnementaux, y compris, mais non de façon limitative : 

  • les antécédents familiaux de maladie et d’affection; 
  • les comportements liés à la santé, comme l’usage du tabac, les exercices ou la consommation de substances;  
  • les risques pour la santé, comme l’exposition à des produits chimiques nocifs; 
  • la génétique; 
  • les circonstances et les antécédents liés à la vie personnelle;
  • l’accès à du soutien (p. ex. soins de santé dans les meilleurs délais, soutien social).

Est-ce que le travail cause des problèmes de santé psychologique?

Le travail peut contribuer à des problèmes de santé psychologique des manières suivantes :  

  • À l'exception des traumatismes psychologiques liés à un événement extrêmement stressant, comme un vol ou une agression au travail, il peut être difficile d'établir un lien concluant entre la situation professionnelle d'une personne et le développement de troubles mentaux.
  • Les facteurs liés au milieu de travail peuvent augmenter la probabilité de développer un trouble mental, aggraver un trouble existant ou empêcher un traitement et une réadaptation efficaces.
  • Les facteurs liés au milieu de travail peuvent contribuer directement à la détresse psychologique, notamment la démoralisation, l'humeur dépressive, l'anxiété ou l'épuisement professionnel. La détresse psychologique peut ne pas atteindre le stade de trouble mental diagnostiquable et pourtant être une source de souffrance considérable pour l'employé, de perte de productivité pour l'employeur et de conséquences juridiques si les conditions de travail sont jugées avoir contribué à la souffrance et à l'incapacité d'un employé.
  • Un milieu de travail qui offre son appui peut réduire l’apparition, la gravité, l’impact et la durée d’un trouble mental. 
  • Les organisations qui font l’effort de déterminer les risques psychosociaux et de créer un milieu de travail sain sur le plan psychologique en retirent des avantages sur le plan de la productivité, de la durabilité et de la croissance. 

Découvrez de plus amples renseignements ou commencez à utiliser les outils de sondage.


1. © Samra, J., Gilbert, M., Shain, M., Bilsker, D. 2009-2020, avec des modifications par Stuart, H. 2022. Tous droits réservés. Conception du site Web et stockage de données par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail (CCHST).

Le sondage Protégeons la santé mentale au travail a été commandé par la Canada Vie, et des ressources supplémentaires sont fournies par Stratégies en milieu de travail sur la santé mentale.

Contributors include.articlesDan BilskerDavid K. MacDonaldDr. Heather StuartDr. Joti SamraDr. Martin ShainMary Ann BayntonMerv GilbertPhilip PerczakSarah JennerSusan JakobsonÉquipe de Stratégies en milieu de travail sur la santé mentale de 2022 à aujourd’hui

Related articles.articles

Article tags.articles

Choose an option to filter.articles

Comments.comments

To add a comment.comments