Éviter les propos visant à blâmer et à humilier autrui

La plupart des gens réagissent de façon négative au blâme ou à l’humiliation. Apprenez à choisir un langage qui évite d’enclencher une réponse négative. 

Share on.articles

Pourquoi c’est important

Comment réagissez-vous lorsque vous êtes blâmé pour quelque chose que vous avez fait ou que vous n’avez pas fait? Nous pouvons réagir par la colère, contre-attaquer ou nous mettre sur la défensive. Certaines personnes peuvent avoir honte et se fermer. D’autres essaient de gérer le sentiment de n’être jamais à la hauteur en essayant constamment de faire plaisir aux personnes qui les entourent.

La honte est une douloureuse sensation de ne pas être à la hauteur ou bien d’être imparfait ou indigne. Bien que la honte provienne de nos propres pensées, elle peut être déclenchée lorsque d’autres personnes nous blâment d’avoir fait quelque chose ou de ne pas l’avoir fait. 

Lorsque nous parlons d’humilier quelqu’un, il s’agit de dire ou de faire quelque chose qui suscite des sentiments d’inadéquation, d’impuissance ou de gêne. Nous pouvons humilier une personne par ce que nous disons ou écrivons, y compris les messages sur les médias sociaux. Nous pouvons aussi le faire en taquinant, en intimidant, en ignorant, en isolant en nous moquant ou en ridiculisant l’autre personne. 

Une fois que nous avons déclenché une réaction de blâme ou d’humiliation, il est peu probable que nous puissions avoir une conversation productive ou positive. Cela est vrai, que la personne soit actuellement à blâmer ou non pour avoir fait quelque chose ou ne pas l’avoir fait. Ceci est dû au fait que le blâme ou l’humiliation crée des obstacles aux solutions. 

Nous pouvons tenir les gens responsables sans les blâmer ou les humilier. 

Découvrez notre court module d’apprentissage en ligne qui comprend des concepts clés ayant trait à ce sujet. Vous pouvez le transmettre à d’autres personnes ou l’utiliser dans le cadre d’un programme d’apprentissage plus approfondi.

Exploration et réflexion

« Êtes-vous stupide? », « Qu’avez-vous donc? », « N’importe quel idiot peut faire ce travail! ».  Nous pouvons poser des questions ou passer des commentaires comme ceux-ci par frustration, et certaines personnes croient sincèrement que cela motive les autres à s’améliorer. Pouvez-vous dire que des questions comme celles-ci vous ont motivé à être une meilleure personne? En réalité, il est beaucoup plus probable que nous répondions par la colère ou la gêne. Aucune de ces réactions n’est très utile pour ce qui est de mieux faire quelque chose.

Nous blâmons les autres lorsque nous avons l’impression qu’ils ont fait quelque chose qui nous a blessés ou qui a blessé quelqu’un d’autre. Toutefois, lorsque nous comprenons les besoins fondamentaux et la façon dont la colère est souvent liée à la peur, à la souffrance ou à la culpabilité, nous pouvons réagir d’une façon utile et efficace. 

Au lieu d’accuser, de blâmer ou d’humilier, envisagez de rediriger la personne vers quelque chose de mieux en utilisant quelques-unes des approches suivantes :

  • Écoutez d’abord pour comprendre le point de vue de l’autre personne à propos de ce qui, selon vous, est de sa faute.
  • Faites attention de ne pas défendre toute autre personne, car cela est souvent interprété comme un blâme. 
  • Reconnaissez que les pensées et les sentiments d’une autre personne à l’égard d’une situation sont valides à ses yeux, même si vous ne ressentez pas la même chose. Cela l’aide à se sentir entendue et, par conséquent, mieux à même d’écouter. 
    • Par exemple, la personne dit : « Tout le monde me déteste. » Vous ne croyez pas que cela est vrai, alors vous pouvez faire le commentaire suivant : « Ce doit être pénible d’avoir cette vision des choses. » 
  • Lorsque vous comprenez le point de vue de l’autre personne et que vous reconnaissez ses sentiments, vous pouvez entamer une conversation à propos de ce qui doit changer. Au lieu de blâmer la personne pour quelque chose, discutez-en. Voici quelques questions utiles : 
    • Que feriez-vous différemment la prochaine fois?
    • Qu’est-ce qui vous aiderait à...?
    • Qu’est-ce qui vous a nui?
    • Quels sont les défis que vous avez affrontés?
    • Quelle solution améliorerait les choses pour tout le monde?
    • Qu’est-ce qui serait utile?
    • Qu’est-ce qui vous aiderait à aller de l’avant? Qu’est-ce que cela prendrait?

Cela demande une certaine intelligence émotionnelle pour ne pas donner l’impression d’être condescendant ou passif agressif. Si vous souhaitez obtenir de l’aide dans ce domaine, consultez la ressource Communiquer clairement

Vous pouvez également utiliser ces connaissances pour fournir des Critiques constructives afin de résoudre les problèmes sans conflit ni malentendu.

Microapparentissage de 10-minutes

Utilisez ce PDF comme rappel des concepts pour éviter le blâme et la honte.

Une version accessible est aussi disponible.

Pour connaître d’autres sujets de l’apprentissage en ligne, consultez la ressource Modules de microapprentissage

Références

1. Baynton, M. (2011). Resolving Workplace Issues. Waterdown (Ontario) : autoédité.

Contributors include.articlesMary Ann Baynton

Related articles.articles

Article tags.articles

Choose an option to filter.articles

Comments.comments

To add a comment.comments