Travailler à domicile

Le travail à domicile comporte des défis. Découvrez des stratégies pour favoriser votre bien-être tout en équilibrant travail et vie personnelle.

Share on.articles

Travailler virtuellement

Certains d’entre nous aiment travailler virtuellement, tandis que d’autres préfèrent se rendre sur le lieu de travail. Quelle que soit votre préférence, il est important de reconnaître les défis uniques associés au travail virtuel. Voici certains des défis courants : 

  • maintien de limites personnelles et professionnelles;
  • équilibre travail-vie personnelle;
  • fatigue visuelle numérique;  
  • isolement. 

Prendre soin de votre bien-être est tout aussi important que de faire votre travail – lorsque vous êtes au mieux de votre forme, votre travail l’est aussi!

Que pouvez-vous faire? 

Essayez de mettre en pratique les conseils qui suivent pour favoriser votre bien-être lorsque vous travaillez virtuellement.

Maintenir des limites

Les limites sont importantes lorsque l’on travaille virtuellement, surtout si l’on travaille à domicile. Les limites vous aident à concilier travail et vie personnelle et à établir une routine, et elles peuvent contribuer à prévenir l’épuisement professionnel. 

  • Déterminez ce qui fonctionne pour vous, tout en veillant à ce que cela vous aide à faire votre travail efficacement.
  • Communiquez vos limites ouvertement et continuellement. 
  • Si possible, créez chez vous un espace de travail dédié qui offre un minimum de distractions. Essayez d’éviter l’espace où vous dormez.  
  • Désactivez les notifications par courriel ou par téléphone lorsque votre journée de travail est terminée. Comprenez les attentes de votre employeur et pensez à proposer un contact de secours si votre rôle l’exige. 
  • Vous pouvez fournir à votre équipe un moyen de vous contacter en cas d’urgence. 

Pour en savoir plus à ce sujet, consultez la ressource Se fixer des limites saines au travail.  

Établir une routine

Une fois que vous avez fixé vos limites, vous pouvez plus facilement créer une routine. Établir une routine de travail vous aide à conserver votre énergie et votre motivation.

  • Commencez chaque journée par une activité saine comme :
    • des étirements;
    • la rédaction d’un journal, 
    • la méditation;  
    • un petit déjeuner nutritif.
  • Chaque soir ou matin, rédigez ou révisez votre liste de tâches quotidiennes. Cela vous aide à être préparé et organisé. Certaines personnes aiment également dresser une liste de tâches hebdomadaires de plus haut niveau. Veillez à ce que votre liste ne contienne pas un trop grand nombre d’obligations professionnelles. Prévoyez du temps pour des activités personnelles qui favorisent votre bien-être, comme les passe-temps, le temps avec les amis et la relaxation.
  • Planifiez les pauses et les repas dans votre agenda afin que vous et vos collègues puissiez les consulter.    
  • Nettoyez votre espace de travail lorsque le travail est terminé afin d’éviter de le fixer pendant que vous essayez de vous détendre.    
  • Faites quelque chose pour marquer la fin de la journée de travail – allez vous promener, changez de vêtements ou asseyez-vous sur la véranda ou le balcon.      
  • Faites de l’exercice pour améliorer votre santé physique et mentale.
  • Dormez, dormez, dormez! Il est très important de vous assurer que vous dormez suffisamment et régulièrement. Pour obtenir des conseils sur l’hygiène du sommeil, consultez le site Making Sleep Count - Active Steps (en anglais seulement)

Trouver de la motivation et de l’énergie

Il peut être difficile de vous motiver, surtout lorsque personne d’autre n’est là pour vous aider. Si vous avez du mal à trouver la motivation, essayez l’un ou l’autre des conseils suivants :

  • Rédigez des listes de choses à faire (quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles).
  • Établissez trois priorités chaque jour et rayez-les au fur et à mesure que vous les réalisez – cela peut être très satisfaisant!
  • Réglez des alarmes pour vous rappeler de vous lever et de bouger ou de boire un verre d’eau.
  • Fixez des objectifs hebdomadaires et suivez vos progrès.
  • Trouvez un partenaire de responsabilisation avec qui vous pourrez faire le point – cela permet également d’éviter l’isolement et de rester en contact.
  • Tenez-vous-en au total de vos heures de travail! Certains jours seront plus chargés que d’autres, mais trouver le temps de ralentir peut être important pour votre bien-être. 
  • Essayez d’adapter votre travail aux moments où vous êtes le plus concentré. Certaines personnes trouvent que le matin, avant que le reste de la famille ne soit réveillé, est le meilleur moment pour elles. D’autres estiment que c’est le soir qu’elles peuvent se concentrer sans interruption. Vous trouverez peut-être que faire une promenade ou aller au gymnase en début d’après-midi vous aide à rester plus productif le reste du temps. Si vous avez la possibilité d’aménager votre temps, faites en sorte que cela vous convienne.
  • Réservez du temps sur votre agenda aux travaux qui exigent votre pleine concentration. Ainsi, les personnes ayant accès à votre agenda sauront que vous n’êtes pas disponible pour des appels ou des courriels. Mais surtout, cela vous permet de gérer votre temps plus efficacement.

Gérer le stress des réunions vidéo

La fatigue visuelle numérique peut être un véritable facteur de stress. Il est épuisant d’être constamment en appels vidéo. Lorsqu’une réunion vidéo est inévitable, réfléchissez à ce qui vous met le plus à l’aise :

  • Intégrez davantage d’appels téléphoniques dans votre journée pour réduire le temps passé devant l’écran.  
    • Cela permet une plus grande flexibilité pour la marche et la conversation, ce qui peut contribuer à réduire la fatigue des vidéoconférences et à éliminer l’anxiété liée à la vidéo. 
  • Dans la mesure du possible, prévoyez des pauses entre les réunions vidéo. Si vous ne le pouvez pas, envisagez d’éteindre votre caméra et votre microphone pour vous étirer une minute ou deux pendant que vous écoutez.
  • Dans la mesure du possible, limitez les réunions virtuelles à une heure ou moins. Si une réunion doit durer plus longtemps, vous pouvez prévoir une pause de cinq minutes ou prévoir plus de réunions d’une heure espacées les unes des autres.
  • Ayez de l’eau à boire.
  • Gardez des mouchoirs, des pastilles contre la toux et de l’eau à portée de main si vous avez peur de tousser.
  • Ayez une application ou un stylo et du papier pour prendre des notes rapides.
  • Utilisez un arrière-plan virtuel pour ne pas avoir à vous soucier de ce qui est visible.
  • Utilisez un casque d’écoute pour étouffer les bruits de fond inévitables. 
  • Maintenez-vous à une température confortable en vous munissant d’une écharpe ou d’une couverture pour vous réchauffer ou d’un ventilateur pour vous rafraîchir. 
  • N’oubliez pas que vous pouvez couper le son du micro.
  • N’oubliez pas que vous pouvez éteindre votre caméra.

Rechercher des possibilités de collaboration

Le travail virtuel peut parfois vous donner l’impression d’être isolé, surtout quand vous avez l’habitude d’être entouré de personnes dans un lieu de travail. La création d’espaces virtuels pour collaborer et communiquer – même de manière informelle – peut contribuer à prévenir le sentiment d’isolement. 

  • Si la pause-café avec vos collègues vous manque, envisagez de passer un bref appel pendant que vous vous promenez ou profiter de votre temps de pause. 
  • Prévoyez des appels ou des visites personnels pour prendre des nouvelles de vos collègues en dehors des heures de travail. 
  • Les échanges d’idées avec les autres dans le bureau vous manquent peut-être lorsque vous travaillez sur un projet. Essayez de créer un forum de discussion en ligne ou d’organiser une séance de schématisation conceptuelle avec vos collègues. Trouver des moyens différents de maintenir la participation et d’encourager la collaboration est positif pour tout le monde. Changer vos centres d’intérêt habituels pour collaborer avec d’autres personnes peut susciter la créativité et vous donner une nouvelle dose de motivation.

Travailler avec des enfants

Travailler avec de jeunes enfants à la maison peut être particulièrement distrayant. En prévoyant les besoins de vos enfants, vous pouvez réduire les interruptions dans votre journée. Par exemple : 

  • Établissez des directives concernant les demandes courantes pour les enfants en âge de les comprendre. Affichez les directives pour éviter tout différend quant à ce qui a été convenu. Voici quelques exemples : 
    • les collations qu’ils sont autorisés à se procurer;
    • quand ils peuvent regarder la télévision ou jouer sur un appareil;
    • quand ils doivent faire leurs devoirs.
  • Prévoyez des activités appropriées pour garder vos enfants occupés. Ne les proposez à vos enfants que lorsqu’ils s’ennuient ou demandent quelque chose à faire. Cette nouveauté pourrait être plus intéressante qu’une boîte pleine de jouets auxquels ils peuvent accéder à tout moment. 
  • Prévoyez une variété de collations santé pour les faire patienter jusqu’à l’heure du repas. 
  • Envisagez d’utiliser un porte-bébé mains libres afin de pouvoir garder bébé près de vous tout en travaillant. 
  • Faites jouer une musique apaisante pour apaiser et détendre les enfants.
  • Envisagez de faire plusieurs petites pauses tout au long de la journée pour entrer en contact avec vos enfants. Il peut s’agir de leur faire un câlin ou de leur demander s’ils ont besoin de quelque chose.
  • Prévoyez d’accomplir les tâches les plus complexes pendant que les enfants dorment. Passez du temps avec eux lorsqu’ils sont éveillés.
  • Lorsque vos enfants ont besoin de quelque chose, accordez-leur toute votre attention plutôt que d’essayer de les faire attendre patiemment. Répondre rapidement à leur demande, même s’il s’agit de dire non, vous prendra souvent moins de temps que de faire face à des interruptions constantes pendant qu’ils attendent. 
    • L’auteure, Barbara Coloroso, a suggéré cette réponse pour les cas où vous ne pouvez pas prendre une décision rapide : « Si vous avez besoin d’une réponse maintenant, c’est non. Si vous pouvez attendre deux heures, j’y penserai. »

Partagez cette page avec toute personne qui travaille à partir de la maison, en particulier si elle a des enfants.

Ressources supplémentaires

  • Les professionnels indépendants. Les professionnels indépendants regroupent les travailleurs autonomes et les professionnels qui travaillent à la maison ou à distance, souvent de façon isolée. Qu’il s’agisse d’un choix ou d’une nécessité, le travail en solo soulève des défis uniques sur les plans du bien-être physique, mental et professionnel. Nous vous proposons des idées et des conseils avisés pour trouver un juste équilibre entre ces défis et les avantages potentiels du travail indépendant.
  • Équilibre travail-vie personnelle. Concilier votre travail et votre vie personnelle peut parfois être difficile et stressant. Voici des conseils et des stratégies pour vous aider.
  • Pause-santé stimulante. Une pause-santé stimulante favorise le bien-être, améliore la concentration et aide à maintenir la productivité.
  • Pause-santé apaisante. Une pause-santé apaisante aide à évacuer le stress et à améliorer la concentration.
  • Pause-santé relaxante. Une pause-santé relaxante améliore les capacités physiques et mentales et contribue à réduire le stress au travail.
Contributors include.articlesAlex Kollo Coaching and ToolsMary Ann Baynton

Related articles.articles

Article tags.articles

Choose an option to filter.articles

Comments.comments

To add a comment.comments