Astuces pour la gestion du stress

Diverses approches qui pourraient vous aider à réduire votre niveau de stress général.

Share on.articles

Les facteurs stressants font malheureusement partie de notre vie personnelle et professionnelle au quotidien. Cela ne signifie pas qu’ils sont directement responsables de nos problèmes. Ce sont nos réponses aux facteurs stressants qui pourraient être problématiques. Quand nous nous efforçons de réduire notre niveau global de stress, il peut être beaucoup plus facile pour nous de nous acquitter de nos responsabilités. Il est particulièrement utile de régulariser le niveau de stress des personnes qui supervisent un groupe, par exemple une équipe ou un groupe dans un milieu de travail ou une classe. Toute personne peut être beaucoup moins efficace quand elle doit réagir à d’autres personnes stressées elles aussi. 

Plusieurs gestes peuvent vous aider à réduire ou à gérer votre niveau de stress. 

  1. Évitez tout stress inutile. Il est vrai que vous devez composer avec certains facteurs stressants, comme des échéances serrées, mais vous pouvez choisir d’en éliminer d’autres de votre vie. Par exemple, vous pouvez vous épargner le stress lié au retard à un dîner si vous décidez de ne pas répondre à un message texte non urgent qui vous retarderait. 
    • Apprenez à dire « non ». 

    • Classez les tâches et responsabilités en deux catégories : urgentes et non urgentes. 

    • Rendez votre liste de choses à faire plus facile à gérer : traitez les éléments « à faire absolument » et placez les éléments « à faire lorsque possible » en attente. 

    • Reconnaissez vos limites et acceptez le fait que vous ne pouvez pas tout faire. 

  2. Cernez les causes de votre stress. Les facteurs stressants sont fréquemment prévisibles et se manifestent de façon répétitive. 

    • Trouvez des façons de résoudre les facteurs stressants prévisibles sur lesquels vous exercez un contrôle. 

    • Dressez une liste de vos facteurs stressants personnels et professionnels les plus courants. 

    • Déterminez ce qui est à l’origine du stress véhiculé par le facteur stressant. 

    • Accordez votre attention aux facteurs stressants sur lesquels vous pouvez agir.

  3. Cherchez de façon proactive à réduire votre niveau de stress en recourant à une stratégie appropriée de gestion du stress. Prenez conscience du fait que certaines stratégies sont efficaces pour les petits facteurs stressants, mais qu’elles pourraient ne pas l’être pour les facteurs stressants plus importants. Ayez une gamme de stratégies à votre disposition. 

    • Entretenez de bonnes habitudes de sommeil pour empêcher le stress de devenir ingérable. 

    • Mettez en pratique des techniques de respiration profonde ou de distraction pour réduire le stress de manière ponctuelle. 

    • Pratiquez des techniques de relaxation, comme la méditation, la relaxation musculaire progressive ou le yoga. 

    • Prenez part à des activités sociales, en particulier celles qui incluent les personnes que vous appréciez le plus. 

  4. Résolvez le problème lié au facteur stressant. Apprenez à reconnaître rapidement les éléments des facteurs stressants sur lesquels vous exercez un contrôle et ceux pour lesquels vous ne pouvez rien. 

    • Abordez de front le facteur stressant, qu’il s’agisse d’une situation ou d’une tâche ou bien qu’il soit lié à une personne ou à une relation. 

    • Soyez prêt à faire des compromis relativement à des solutions efficaces quand il vous faut une solution immédiate, même si elle n’est pas idéale, pour régler un facteur stressant aigu. 

    • Pesez le pour et le contre de la mise en pratique des quatre choix décrits à la page 14 du Plan visant à accroître la résilience (accepter, éviter, s’ajuster ou s’adapter) en ce qui concerne un facteur stressant que vous ne pouvez pas éliminer. 

  5. Modifiez votre façon de penser. Changez activement vos pensées au sujet de vos facteurs stressants : la façon dont vous interprétez ce que vous vivez a une incidence sur votre réaction émotionnelle. 

    • Soyez attentif à votre langage intérieur. Par exemple, percevoir un bouchon de circulation comme une « nuisance » au lieu d’une « catastrophe ultime » donne lieu à des interprétations différentes. 

    • Essayez d’être moins perfectionniste en plus d’accepter et de tolérer les choses qui diffèrent de votre idéal. 

    • Concentrez-vous sur les aspects positifs : pensez au bon côté qui accompagne non pas tous les facteurs stressants, mais bien certains d’entre eux. Par exemple, se voir confier une tâche spéciale peut vouloir dire un horaire plus chargé, mais cela pourrait également être un pas vers une promotion ou une occasion de croissance personnelle. 

  6. Prenez le temps de vous détendre et de faire le plein d’énergie. Faites une priorité de garder du temps pour vous. Il est impossible de continuer lorsque vous n’avez plus d’énergie. 

    • Planifiez de courtes périodes pour vous reposer et vous détendre chaque jour. 

    • Tissez des liens avec d’autres et passez du temps en compagnie de personnes positives. 

    • Faites quelque chose que vous aimez chaque jour. 

  7. Renforcez votre santé physique. Plus vous serez reposé et en bonne santé, plus grande sera votre résilience au stress. 

    • Assurez-vous de faire du sommeil une priorité. 

    • Faites de l’exercice régulièrement. 

    • Consommez des aliments sains et mangez régulièrement. 

    • Réduisez votre consommation de caféine et de sucre. 

    • Évitez l’alcool, les cigarettes et les médicaments en vente libre. 

Contributors include.articlesDr. Joti SamraMary Ann BayntonMyworkplacehealth

Related articles.articles

Article tags.articles

Choose an option to filter.articles

Comments.comments

To add a comment.comments